L'actualité de la recherche

Le sport, cet atout politique des maires

Crédit : Lucas Barioulet / IRONMAN / AFP-Services

Sciences humaines et sociales

21/11/19

[The Conversation] Les instances de pouvoir locales se préoccupent particulièrement de la mise en scène du sport et des sportifs pour gagner sur le plan politique.

Salle de sport, terrains de football, gymnases : au moment du bilan, les maires n’hésitent pas à mettre en avant leurs efforts en matière d’équipement sportifs, rappelant à quel point le sport, son accessibilité et sa diffusion sont cruciaux dans l’espace politique local.

Cette année, lors de la création de l’Agence nationale du sport (24 avril 2019), David Lazarus, maire de Chambly (Hauts-de-France) et co-président du groupe de travail « sports » de l’association des maires de France (AMF) n’hésitait d’ailleurs pas à souligner : « on porte déjà le sport au quotidien en soutenant les équipements et les clubs. En nous mettant autour de la table, l’État nous donne un pouvoir de décision au niveau national mais aussi territorial. Disposer d’un guichet unique au niveau régional, ce sera un accélérateur formidable pour les collectivités. »

Depuis le début du XXe siècle tout particulièrement, les liens entre mondes sportif et politique se sont développés à mesure que le sport est devenu un enjeu médiatique, notamment sur une échelle nationale et internationale, et à tel point qu’on évoque régulièrement l’impact de la diplomatie sportive dans les relations internationales, bien qu’il soit plus supposé que réel et durable.

  • Retrouvez l'intégralité de cet article de Michel Koebel, chercheur au laboratoire « Sport et sciences sociales » sur theconversation.com