L'actualité de la recherche

Comprendre la tentative terroriste d’Alain Feuillerat, ancien militaire radicalisé

Meeting de l'Air d'Évreux à la Base Aérienne 105 à Fauville, 2018. Frédéric BISSON/Flickr, CC BY-SA

Sciences humaines et sociales

05/02/20

[The Conversation] Le cas du militaire radicalisé Alain Feuillerat montre l’intrication entre radicalisation et psychopathologie.

Un militaire de 19 ans aurait tenté d'agresser au couteau le personnel de la gendarmerie de Dieuze en Moselle. Si ses motivations ne sont pas encore connues, le parquet de Metz n’exclut pas un acte terroriste.

En France, on compterait une trentaine de militaires radicalisés.

Ainsi, ce 5 février 2020 c'est un autre militaire qui sera jugé à Paris, un ancien caporal-chef du régiment d’artillerie de la Valbonne (Ain) pour « entreprise individuelle terroriste ».

Alain Feuillerat, 34 ans au moment des faits, avait été arrêté le 5 mai 2017 au petit matin « en tenue de combat » près de la base militaire d’Evreux où il avait tenté de s’introduire.

Quelques jours plus tard, l’AFP et le journal belge L’Avenir recevaient un courrier contenant une revendication d’attentat « Je m’appel [sic] Alain Feuillerat, soldat musulman défendant ma patrie : l’État islamique. C’est moi qui est [sic] préparé avec l’aide d’Allah l’attaque contre la base militaire aérienne (BA 105) d’Évreux Fauville ». Un message auquel était adjoint un texte de 116 pages, « le Livre d’Alain Feuillerat », « l’œuvre d’un homme à qui Allah a manifesté sa voix ».