L'actualité de la recherche

La démographie familiale

Nicolas Cauchi-Duval, maître de conférences en démographie.

Les configurations des familles évoluent avec la société. Elles forment un objet de recherche mouvant et passionnant, sur lequel travaillent des démographes de l’Unistra.

À quel âge devient-on parent ? Combien les familles françaises ont-elles d’enfants ? Quels conflits font-ils surgir dans la structure familiale ? Créée en 2011 par l’Institut national d’études démographiques, la cohorte ELFE (pour « Étude longitudinale française depuis l’enfance ») se propose de suivre jusqu’à leur majorité plus de 18 000 enfants nés cette année-là. Pour la première fois, elle permet à près de 200 chercheurs d’analyser et de corréler des données qui permettent notamment de comprendre comment évoluent ces enfants.

Du 21 au 24 juin 2016, l’Association internationale des démographes de langue française (AIDELF) organise un colloque sur les « dynamiques et configurations familiales » à l’Université de Strasbourg.  À l’occasion de cet événement, qui se tient pour la première fois de son histoire dans une université française, deux démographes de l’Unistra nous présentent les enjeux de leurs travaux sur la démographie familiale en France, en s’intéressant tout particulièrement au statut de l’enfant dans la famille.

Didier Breton est professeur de démographie à l’Unistra, dans l’unité mixte de recherche « Sociétés, acteurs, gouvernements en Europe » (SAGE), responsable du master « démographie » et président du colloque.

Nicolas Cauchi-Duval est maître de conférences en démographie dans l’unité mixte de recherche SAGE.