L'actualité de la recherche

La caméra OptoPIC

OptoPIC : une caméra capable de filmer le déplacement de la lumière

Conçue au laboratoire Icube, la caméra ultrarapide OptoPIC est commercialisée depuis novembre 2015.

Fin 2015, après quatre années de recherche, l’équipe « Systèmes et microsystèmes hétérogènes » (SMH) de l’unité mixte de recherche Icube a mis au point une caméra à obturation rapide, basée sur un tube intensificateur d’image. OptoPIC a été développée spécifiquement pour l’imagerie ultrarapide. Deux sociétés ont notamment participé au projet : Photonis (Pays-Bas) et Montena (Suisse).

Inspiré de la technologie militaire pour la vision nocturne, ce dispositif permet de "convertir" les photons captés dans le tube intensificateur en électrons, puis de transformer à nouveau le signal électronique en image sur un écran de phosphore, en appliquant un gain très puissant (cliquez ici pour en savoir plus).

Surtout, cette caméra permet de prendre l’équivalent de 100 milliards d’images par seconde. Autrement dit, l’appareil est capable de filmer le déplacement de la lumière grâce à des ralentis extrêmes : en effet, entre deux images espacées de 10 picosecondes (10-12 secondes), la lumière ne se déplace que de 3 mm dans le vide.

Un tel appareil pourrait révolutionner le monde de l'imagerie médicale. Car en analysant le déplacement de la lumière à l'intérieur de tissus biologiques, les médecins pourraient localiser plus précisément des tumeurs, ou observer l'activité cérébrale d'un patient en cours d'opération.

Nous avons rencontré Wilfried Uhring, du laboratoire Icube, qui a conçu cette caméra révolutionnaire avec l'équipe SMH. Il travaille aujourd'hui à rendre le dispositif OptoPIC encore plus performant, et aussi plus accessible. Commercialisé par la société Optronis, l'appareil coûte actuellement environ 100 000 euros. Avec des matériaux moins coûteux mais tout aussi efficaces (notamment le  capteur du tube intensificateur), ce montant pourrait être divisé par dix dans l'avenir.