L'actualité de la recherche

« Ma thèse en 180 secondes » : les trois lauréats sont…

Communiqué de presse, [Presse] Formation

28/03/18

Clarisse QUIGNON, Florian KLETTY et Santiago SALAZAR BOTERO remportent respectivement les prix du jury, du public et des lycéens de cette édition régionale 2018.

Au départ, ils étaient 24, à l’issue d’une présélection ils n’étaient plus que 12. Wifek, Mary-Ambre, Yves, Lucie, Romain, Florian, Nathaly, Clarisse, Santiago, Maxime, Camille et Arnaud sont tous doctorants des Universités de Strasbourg et de Haute-Alsace. Ils ont brillé lors de la finale alsacienne qui a eu lieu jeudi 22 mars à l’université de Strasbourg, sur le campus de l’Esplanade. Ils· ont relevé ce défi : présenter leur projet de recherche de manière claire et accessible, en 3 minutes avec l'appui d'une seule diapositive. Cet évènement était l’aboutissement d’un parcours de quatre mois de formations et de répétitions.

Deux représentations de « Ma thèse en 180 secondes » ont eu lieu le 22 mars :

-       Une dédiée aux scolaire : près de 450 élèves de première et de terminale issus de toute l’Alsace (Erstein, Colmar, Mulhouse, Saverne, Strasbourg et Wissembourg) ;

-       La représentation en soirée devant 700 personnes, en présence d’un jury constitué de cinq personnalités du monde de la recherche, de la culture, des médias et du secteur économique.

La remise des prix s’est déroulée mardi 27 mars. Cette édition alsacienne 2018 était organisée par le Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg et la délégation Alsace du CNRS. Elle est soutenue par la Région Grand Est, l’Eurométropole de Strasbourg, la MGEN et la CASDEN.

  • Prix du jury : Clarisse QUIGNON

Intitulé de thèse : « Mécanismes neuroendocrines de la saisonnalité, un pas vers des modèles génétiquement modifiés »

Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives | INCI (CNRS - Université de Strasbourg)

"C'est le printemps ! La saison des naissances animales ! Comment les animaux font-ils pour « maîtriser leur fertilité » et mettre au monde leurs petits à la meilleure période de l’année ? Le cerveau joue sûrement un rôle crucial que j’étudie en développant de nouveaux modèles animaux saisonniers."

  • Prix du public : Florian KLETTY

Intitulé de thèse : « Restauration d'une diversité biologique dans les milieux agricoles au moyen de pratiques agricoles innovantes »

Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien | IPHC (CNRS - Université de Strasbourg)

"L’agriculture intensive menace la biodiversité. Cependant des agriculteurs cherchent des solutions pour recréer des sols vivants grâce à des méthodes innovantes. J’évalue leurs effets sur les espèces animales des milieux agricoles afin d’identifier et de développer des pratiques plus favorables. "

  • Prix des lycéens : Santiago SALAZAR BOTERO

Intitulé de thèse : « Optimisation de la réparation et de la régénération nerveuse »

Laboratoire des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'imagerie | ICube (CNRS - Université de Strasbourg- Insa - ENGEES)

"Il est fréquent de s’entailler un doigt mais malheureusement, les nerfs sont parfois touchés. En chirurgie, la reconnexion nerveuse est complexe et la récupération de sensibilité par le patient souvent peu satisfaisante. Mon travail consiste à repenser la réparation des nerfs pour l’optimiser."

En savoir plus : « Ma thèse en 180 secondes », un concours national

Ma thèse en 180 secondes est une action organisée à l’échelle nationale par le CNRS et la Conférences des présidents d’université (CPU). L’ensemble des universités françaises participe à ce concours. Début avril, une demi-finale nationale sélectionnera les 16 participants à la finale nationale du 13 juin à Toulouse.