L'actualité de la recherche

Nouvelles armes dans la lutte contre le cancer du foie

[Presse] Recherche, [Presse] Relations internationales

06/05/19

Le professeur Thomas Baumert (Inserm/Université de Strasbourg) obtient une bourse ERC-Proof of Concept du Conseil européen de la recherche : celle-ci va permettre à son équipe de recherche de poursuivre le développement d’une nouvelle approche thérapeutique du cancer du foie.

Le cancer primitif du foie ou “carcinome hépatocellulaire” est l’un des cancers les plus meurtriers en raison de son diagnostic souvent trop tardif, de sa nature très agressive, et de l’efficacité limitée des traitements actuels. Les principales causes de ce cancer incluent les infections virales, l’alcoolisme et la “maladie du foie gras” ou “stéatohépatite non-alcoolique (NASH)”. En raison de l'augmentation de l'obésité et d’un mode de vie de plus en plus sédentaire, le nombre de patients souffrant de cancer du foie augmente régulièrement.

Le professeur Thomas Baumert dirige une équipe multidisciplinaire de chirurgiens et cliniciens hépatologues, de biologistes cellulaires, de virologistes et de bioinformaticiens de l'Institut de recherche sur les maladies virales et hépatiques (Inserm UMR_S1110-Université de Strasbourg), du Laboratoire d’Excellence HepSYS, des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) de Chirurgie Guidée par l’Image, pour relever le défi de santé publique mondial que sont les maladies chroniques du foie.

Le 2 mai 2019, le Conseil Européen de la Recherche (ERC) de la Commission européenne a annoncé que le professeur Baumert et son équipe sont lauréats d’une prestigieuse subvention de “preuve de concept de l'ERC”. Ce programme ERC soutient les recherches de pointe en vue de leur mise sur le marché. Le programme du professeur Baumert vise à étudier l’efficacité d’un nouveau composé dans le traitement du cancer du foie. Ce traitement prometteur agit par un mécanisme d’action inédit sur une nouvelle cible thérapeutique. Pour valider rapidement ce traitement, l'équipe a développé des systèmes d’études ex vivo innovants à partir de tissus cancéreux de patients, en collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et l'IHU de Strasbourg. À l'aide de ces modèles, l'objectif de l’équipe est d’obtenir ses premiers résultats dans les 18 prochains mois.

Le professeur Baumert et son équipe sont convaincus que le programme “preuve de concept de l'ERC” permettra d’accélérer le développement de nouveaux traitements issus d’approches dites “de la paillasse de laboratoire au lit du malade” dans le but d’améliorer le pronostic des patients atteints de cancer du foie, cette maladie toujours mortelle.

 

2019 ERC-PoC-HEPCAN : Un anticorps monoclonal pour le traitement du carcinome hépatocellulaire.

Chercheur : professeur Thomas Baumert

Institutions hôtes : Université de Strasbourg et Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), France.

 

Contact professeur Thomas Baumert : Anne Daulny, project manager, 03 68 85 37 09

Contact presse : Christine Guillot, Université de Strasbourg, 03 68 85 14 36