L'actualité de la recherche

Des chimistes strasbourgeois coordonnent un groupe de travail européen pour lutter contre la Covid-19 au sein du Graphene Flagship

Alberto Bianco et Paolo Samori

[Presse] Recherche

01/07/20

Des chimistes du CNRS et de l’Université de Strasbourg pilotent une initiative européenne pour combattre les pandémies actuelles et à venir avec des technologies à base de graphène et des matériaux associés.

Alberto Bianco, chercheur à l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IBMC), et Paolo Samorì, directeur de l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires (Isis), tous deux membres du groupe européen Graphene Flagship, mènent des travaux de recherche en chimie afin de lutter contre la Covid-19. Leur but, à terme, est de développer une nouvelle génération de surfaces antivirales pour combattre plusieurs types de virus. Parallèlement, les deux chercheurs travaillent sur la possibilité de créer des capteurs destinés à détecter la présence d’un virus dans le sang ou dans l’environnement. Le graphène est utile dans ces travaux par ses propriétés membranaires et électriques.

La pandémie actuelle causée par la Covid-19 a mis en évidence un besoin urgent de concevoir de nouvelles technologies pour protéger le corps humain de son environnement immédiat. En réponse à cette crise sanitaire mondiale, un groupe de travail multidisciplinaire composé de chercheurs et d’entreprises de toute l’Europe, dans le cadre du consortium du Graphene Flagship, a été constitué afin d’exploiter pleinement le potentiel du graphène et des matériaux connexes dans la lutte contre la pandémie actuelle et celles qui pourraient survenir dans l’avenir.

Le groupe de travail sur la Covid-19 du Graphene Flagship, cordonné par le chimiste bio-organicien Alberto Bianco et le physico-chimiste Paolo Samorì, vise à établir de nouveaux liens entre les chercheurs, à proposer des sujets pertinents pour de futures opportunités de financement et à engager des discussions avec les organismes financeurs et les acteurs avec l’ambition ultime de faire le meilleur usage du graphène et des matériaux associés dans les domaines de la virologie, de la biodétection et bien d’autres. Le groupe de travail aura une approche à 360 degrés, couvrant un large éventail de solutions fondamentales et appliquées.

Dans ce contexte, les deux chercheurs de Strasbourg ont commencé à travailler ensemble afin de contribuer au front mondial contre ce défi sociétal sans précédent, par exemple en explorant l’utilisation du graphène et des matériaux connexes pour inhiber l’infectiosité des particules virales et pour développer la prochaine génération de surfaces multifonctionnelles dans le but de faire face aux défis quotidiens posés par le virus SARS-CoV-2 ainsi que d’autres maladies infectieuses émergentes.

En savoir plus : rencontre avec Alberto Bianco et Paolo Samori dans le cadre de la série "Regards croisés de chercheurs sur la Covid-19", sur le site Recherche

 

Contacts chercheurs

Alberto Bianco : a.bianco@ibmc-cnrs.unistra.fr 

Paolo Samori : samori@unistra.fr