L'actualité de la recherche

QMat : l'école universitaire de la science quantique

12/11/2018

QMat fait partie des quatre projets d’Ecole universitaire de recherche (EUR) lauréats portés par l’Université de Strasbourg. 54 étudiants forment depuis le mois de septembre les premières promotions de cette école dédiée aux sciences quantiques.

La promotion 2018

La Faculté de physique et ingénierie de l’Université de Strasbourg fait désormais partie des trois sites français possédant une école universitaire de recherche dans le domaine de la physique. Le projet « Quantum Science and Nanomaterials » (QMat), vise à combiner les concepts de physique quantique avec l’étude des nanomatériaux, pour former de futurs docteurs en physique dans les domaines émergents de l’ingénierie quantique. « Pour aborder cette nouvelle science des nanomatériaux, nous pensons qu’il est nécessaire d’avoir un bagage académique varié », explique Shannon Whitlock, un des coordinateurs du projet, « c’est pour former des étudiants polyvalents que QMat proposera  dans un même cursus des enseignements en physique quantique, en chimie, en science fondamentales et en ingénierie. »

Une même base pour tout le monde

L’école universitaire a pour vocation d’accueillir sur dossier des étudiants venus de parcours académiques divers. « Nous proposons déjà des cours de remise à niveau, en physique par exemple, pour les étudiants qui en expriment le besoin », assure Shannon Whitlock. Le programme des enseignements est encore en cours d’élaboration, mais il s’appuiera sur ce que propose déjà la Faculté de physique et ingénierie afin de « renforcer l’offre existante et l’attractivité de la formation en sciences quantiques à Strasbourg. » Concrètement, l’école offre des bourses au niveau master pour les candidats internationaux les plus prometteurs.

Une part du budget allouée aux initiatives étudiantes 

L’équipe pédagogique de l’école universitaire de recherche veut encourager la responsabilisation de ses étudiants et leur prise en charge de leurs futures carrières. Le  Qmat Young Investigators Group a donc été mis en place pour regrouper tous les étudiants. Ils auront à leur disposition une partie du budget de l’école pour organiser de manière indépendante des activités en rapport avec leur recherche, inviter des scientifiques et peut-être mettre en œuvre des programmes de sensibilisation à la physique hors les murs.

La recherche et développement en ligne de mire

Sur le volet académique, le succès de QMat passe aussi par des partenariats avec les meilleures universités dans le domaine des science quantiques, en particulier au niveau du Rhin supérieur. Pour Shannon Whitlock, il sera également essentiel de multiplier les partenariats avec le monde de l’entreprise. « Nous sommes en cours de recherche de futurs partenaires pour QMat et nous pensons qu’il est très important, pour de futurs chercheurs, de connaître aussi le volet appliqué en plus de la recherche fondamentale.

Qu'est-ce qu'une EUR ?

Get more information

Issues de la troisième vague du Plan d’investissement d’avenir (PIA 3), les écoles universitaires de recherche ont pour objectif d’implanter en France le modèle international des graduate schools. Autrement dit, créer des cursus d’excellence  qui mêleront fortement formation et recherche depuis le master, pour inciter leurs étudiants à entreprendre un doctorat. En s’appuyant sur les points forts des universités sélectionnées, le programme espère renforcer la formation doctorale en France.