L'actualité de la recherche

Lauréats ERC 2017

11/12/2018

Thomas Hermans

Photos DR

Maître de conférences associé, Laboratoire des systèmes complexes hors équilibre - Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (UMR 7006). Lauréat d’une bourse ERC Starting Grant (Physical Sciences and Engineering) en 2017.

Projet : Life-Cycle - Life-like supramolecular materials based on reaction cycles with designed feedback.

Résumé :
Les organismes vivants fonctionnent principalement dans des conditions de « non-équilibre » et ont besoin d'un apport constant d'énergie chimique ou de matière pour rester en vie. Le principal objectif est de développer des matériaux artificiels basés sur des cycles réactionnels supramoléculaires, maintenus dans des états hors-équilibre soutenus. Les études doivent mener à des matériaux artificiels biomimétiques qui pourront s'autoréparer, s'adapter et finalement évoluer.

Joseph Schacherer

Professeur des universités au laboratoire de Génétique moléculaire, génomique et microbiologie (UMR 7156). Membre junior de l’Institut universitaire de France depuis 2016. Lauréat d'une bourse ERC Consolidator Grant (Life Sciences) en 2017.

Projet : étudier les bases génétiques qui font de nous des êtres uniques et si différents.

Résumé :
Au sein d’une population, les individus présentent une variabilité en termes de morphologie, croissance, physiologie, comportements et susceptibilités à certaines maladies. L’origine de cette diversité de phénotypes, c’est-à-dire des caractères observables d’un individu, reste toutefois encore très énigmatique. Joseph Schacherer et son équipe entendent élucider les dessous génétiques de l’expressivité phénotypique : pourquoi, parmi un groupe d’individus partageant un allèle donné, certains n’expriment pas forcément le phénotype attendu pour cet allèle ? Pour ce faire, Joseph Schacherer et son équipe vont étudier l’expression d’un certain nombre de caractères chez un organisme modèle : la levure Saccharomyces cerevisiae. Ces travaux de recherche devraient apporter de nouveaux éléments de réponse à une question clé en biologie : peut-on prédire un ensemble de caractères complexes sur la base du génome ? Une question qui reste encore en suspens…

Guillaume Schull

Chargé de recherche, Institut de physique et de chimie des matériaux de Strasbourg (UMR 7504). Prix Gaede de la Société allemande du vide en 2017. Lauréat d’une bourse ERC Consolidator Grant (Physical Sciences and Engineering) en 2017.

Projet : APOGEE - Sonder la physique de sources de photons uniques à l'échelle atomique.

Résumé :
Les sources de lumières capables d'émettre de manière contrôlée un seul photon à la fois sont au cœur de nombreuses études en physique fondamentale car elles constituent l'élément clef d'applications impliquant un traitement quantique de l'information, telles que la cryptographie quantique ou l'ordinateur quantique. Le projet APOGEE s'appuie sur une approche expérimentale originale permettant de sonder les propriétés physiques de ces sources de lumière aux plus petites échelles. Nous pourrons ainsi comprendre comment l’environnement immédiat d'une source influe sur ses propriétés d'émission mais également manipuler ces sources de sorte à contrôler les comportements exotiques résultants de leur interaction les unes avec les autres. A long terme, l'objectif est la réalisation d'une nouvelle génération de sources de photons uniques de taille moléculaire intégrées au sein de nanocomposants optoélectroniques.