L'actualité de la recherche

Lauréats ERC 2008

11/12/2018

Thomas Ebbesen

Photo C. Schröder/Unistra

Professeur, Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (UMR 7006). Directeur de l’Institut d’études avancées de l’Université de Strasbourg (Usias). Prix Kavli pour ses travaux sur la transmission optique extraordinaire en 2014. Lauréat d’une bourse ERC Advanced Grant (Physical Sciences and Engineering) en 2008.

Projet : MOLUSC - Molecules under light matter strong coupling.

Résumé :
En mettant des molécules dans une cavité optique (typiquement composée de deux miroirs parallèles) et en accordant cette dernière pour qu’elle soit résonante avec une transition électronique ou vibrationnelle de la molécule, on peut générer des états hybrides lumière-matière et ceci même dans l’obscurité due à la présence de fluctuations électromagnétiques. Il a été montré que la réactivité chimique ainsi que la conductivité de matériaux moléculaires pouvaient être fortement modifiées dans ces conditions. L'objectif de ce projet est d’approfondir ces découvertes en explorant leurs conséquences dans divers systèmes chimiques, biochimiques ainsi que sur les propriétés des matériaux moléculaires.

Jean-Marc Egly

Photo DR

Directeur de recherche Inserm, Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (UMR 7104/UMR_S 1258). Lauréat d’une bourse ERC Advanced Grant (Life Sciences) en 2008.

Projet : TransReAct - TFIIH as a crucial actor in genome expression and repair.

Résumé :
Les travaux ont porté sur la régulation de l’expression des gènes qui ont permis d’aborder d’autres thématiques, comme les mécanismes de réparation de l’ADN suite à des attaques génotoxiques (UV, produits environnementaux). Du point de vue clinique, des éclaircissements ont pu être apportés sur plus d’une vingtaine de pathologies (maladies rares), comme celles des enfants de la lune (Trichothiodystrophy, Xeroderma Pigmentosum, Syndrome de Cockayne), ou d’autres comme les syndromes de Ohdo, Opitz-Caveggia, Lujan… résultant de mutations sur des gènes dont les produits sont directement impliqués dans les mécanismes de lecture (transcription) du génome. Ces compétences, complétées par des collaborations, ont également été mises à profit pour étudier et produire de nouvelles molécules utiles pour des chimiothérapies.