L'actualité de la recherche

L’Alsace au 19e siècle, une région pour différentes cultures

17/09/2019

Après un premier livre sur l’Alsace au 18e siècle, Claude Muller, chercheur au laboratoire Arts, civilisation et histoire de l’Europe, s’attaque à la période suivante à travers l’ouvrage « Regards sur l’Alsace du 19e siècle » tiré d’un colloque qui a eu lieu en mars 2018. L’occasion de redécouvrir la région à cette période, ses us et coutumes, mais aussi sa diversité culturelle avec à la clé quelques surprises.

Claude Muller est spécialiste de l'Alsace
du 18e au 20e siècle. Photo MR

Deux périodes pour une Alsace plurielle

L’histoire de l’Alsace au 19e siècle se divise en deux périodes : de 1800 à 1870 soit la période française et de 1870 à 1918 qui correspond à la période allemande. « Française, allemande, alsacienne, hybride ou originale, c’est un même espace géographique qui par sa situation politique différente génère des cultures différentes », résume Claude Muller, spécialiste de l’Alsace du 18e au 20e siècle, qui souligne que l’Alsace du sud plus chaleureuse est totalement différente de celle du nord plus pudique.

Seize articles

La diversité des sujets proposés dans l’ouvrage met le doigt sur la diversité des Alsaces. Une région dynamique qui jouit alors d’un niveau de vie très élevé. Et ce à travers 16 articles regroupés autour de quatre thématiques : société, innovations, cultes et Reichsland. « Je souhaitais que l’ouvrage soit éclectique, avoir des textes auxquels on ne s’attend pas quitte à faire le grand écart. » Avec notamment une intervention autour des fleurs, un sujet peu traité en histoire. « Il y a aussi un article sur l’Alsacien Adolphe Braun, un des premiers photographes, reconnu internationalement. » Sans parler de l’assurance dans laquelle la région est pionnière. Ou encore, en 1853, le début de la mise en tourisme du Mont Sainte-Odile. A noter que les chercheurs sont tous alsaciens et issus de l’Université de Strasbourg, à l'exception d'un Lorrain.

Une forme au profit du fond

Pour « sublimer le message » et ne pas intéresser uniquement les spécialistes, Claude Muller confie la mise en page à deux graphistes travaillant dans le milieu des cosmétiques et amis de Valentin Kuentzler en charge de la collecte des textes et de l’iconographie. « Je souhaitais que l’habillage attire le grand public à la lecture d’actes de colloque avec notamment un choix d’illustrations peu connues et des mises en exergue pour faciliter la lecture. »

Et après, direction le 20e siècle

Le 31 janvier 2020, Claude Muller poursuivra son exploration de l’histoire alsacienne à travers un colloque sur le 20e siècle. Il regroupera 16 intervenants avec des thématiques autour des deux guerres, des questions de médecine ou encore de l’Alsace vue des Vosges. Le tout, dans la bibliothèque alsatique du Crédit mutuel… Avec toujours une volonté de casser les codes et de faire sortir la recherche en histoire des murs de l’Université. « Nous sommes des passeurs d’histoire mais aussi des passeurs d’humanité », conclut Claude Muller.

Marion Riegert

Le saviez-vous ?

Important information

Terre de frontière, l’Alsace a toujours abrité de nombreux militaires. Les différentes guerres se sont mêlées aux histoires familiales et le patriotisme s’est développé. Tout cela explique qu’il y ait une proportion élevée d’Alsaciens et d’Alsaciennes dans l’armée et la justice. En raison de cette histoire locale qui s’est construite au côté du récit national, l’Alsace est également l’une des dernières à posséder un Institut régional.