L'actualité de la recherche

9,1 millions d’euros pour la recherche trinationale en science quantique

Guido Pupillo (à g.) est le directeur scientifique du programme. Crédit C. Schröder

À la une, Sciences et technologie

17/04/19

Le programme doctoral international et interdisciplinaire « Science et technologies quantiques au Campus européen » (QUSTEC) vient d’obtenir un financement de 9,1 millions d’euros grâce auquel il débutera officiellement en mai. Mis en place au sein d’Eucor-le Campus européen, il permettra de former 39 doctorants dans le domaine émergent des sciences et technologies quantiques.

Les lois de la mécanique quantique ont été découvertes il y a une centaine d’années. Aujourd’hui, un engouement mondial se développe pour découvrir comment exploiter ces lois et créer de nouvelles technologies au service de la société et des marchés. Afin de former un pôle compétitif au niveau international en sciences et technologies quantiques, les scientifiques des universités d’Eucor-le Campus européen (Bâle, Fribourg-en-Brisgau, Strasbourg, Karlsruhe) et de l’entreprise IBM Research Zurich ont décidé d'allier leurs savoirs en la matière.

Vers de nouvelles technologies quantiques

Physique, chimie, science des matériaux, informatique à échelle atomique, le programme QUSTEC couvre les principaux champs de la science quantique. En préparation depuis deux ans, le projet commencera officiellement le 15 mai 2019. Un appel à candidatures sera ouvert durant 3 mois pour sélectionner les 39 jeunes chercheurs du monde entier qui feront leur rentrée en novembre.

Ces derniers mèneront un projet de thèse de quatre ans dans la recherche fondamentale, mais aussi pour travailler à des applications telles que de nouveaux réseaux de communication sécurisés, des capteurs plus précis, le développement de nouveaux matériaux quantiques et de prototypes d’ordinateurs quantiques.

Sélectionné par la Commission européenne

Les doctorants seront libres de choisir leur université de rattachement parmi les établissements participants. « Ils vont passer un temps important dans les entreprises partenaires et pourront suivre des cours à travers les quatre universités. Nous allons unifier le traitement des étudiants afin qu’il n’y ait pas de différences entre ceux hébergés en Allemagne, en Suisse ou en France », souligne Guido Pupillo, directeur scientifique du programme et chercheur au sein de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires.

Porté par Eucor – Le Campus européen, le programme doctoral bénéficie d’un financement sur cinq ans d’un montant total de 9,1 millions d’euros alloué notamment par l’Union européenne et les établissements partenaires. QUSTEC est cofinancé dans le cadre de l’appel « COFUND » des Actions Marie Skłodowska-Curie du programme Horizon 2020. C’est la première fois qu’un projet soumis par le groupement européen de coopération territoriale (GECT) Eucor – Le Campus européen est sélectionné par la Commission européenne dans le programme-cadre de recherche Horizon 2020.

Marion Riegert