L'actualité de la recherche

Quatre chercheurs talents CNRS 2019

Prix/distinctions, Sciences et technologie

28/03/19

Quatre chimistes issus d’unités de recherche du CNRS et de l’Université de Strasbourg ont été médaillés par le CNRS en 2019 (2 médaillés d’argent et 2 de bronze). Le CNRS récompense chaque année celles et ceux qui ont contribué à l’avancement de la recherche.

  • Jean-François Nierengarten : médaille d’argent, chimie des matériaux moléculaires

Directeur de recherche au Laboratoire d'innovation moléculaire et applications (LIMA), Jean-François Nierengarten s’intéresse à l’utilisation du fullerène, une molécule aux multiples applications tant en biologie qu’en sciences des matériaux (photovoltaïque, agent antibactérien…) Le chercheur a entre autre travaillé à la synthèse de glycodendrimères greffés sur un fullerène et les a utilisés comme inhibiteurs sur un modèle d’infection du virus Ebola.

  • Alberto Bianco : médaille d’argent, nanomatériaux organiques et vectorisation

Directeur de recherche au sein du laboratoire Immunologie, immunopathologie et chimie thérapeutique (I2CT) au sein de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC), Alberto Bianco s’intéresse aux différentes formes que peuvent prendre les atomes de carbone, comme les nanotubes ou le graphène. Il utilise ces différents supports pour y lier des molécules thérapeutiques. Les applications de ces conjugués sont autant pour la thérapie que pour l’imagerie médicale, grâce aux propriétés de fluorescence et de photoluminescence du graphène et des nanotubes.

  • Mayeul Collot : médaille de bronze, sondes fluorescentes moléculaires et nanostructurées

Chargé de recherche en chimie au Laboratoire de bioimagerie et pathologies (LBP), Mayeul Collot développe des sondes fluorescentes moléculaires et nanostructurées, principalement des sondes de calcium, de pH et de membranes plasmiques. Il travaille également sur des nanocapteurs basés sur des nanoparticules et de nouvelles particules fluorescentes pour l’imagerie et le diagnostic personnalisé.

  • Aline Nonat : médaille de bronze, imagerie médicale

Chargée de recherche à l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC), Aline Nonat travaille à la conception et la synthèse de nouveaux ligands et de nanoparticules luminescentes pour l'imagerie médicale nucléaire, mais aussi de composés radioactifs pour le diagnostic et la radiothérapie. Elle développe également des complexes de gadolinium (III), utilisés en imagerie par résonance magnétique (IRM).

V.N.